Les mélangeurs cryptographiques dévoilés : le voyage d'un novice dans les gobelets à pièces

Les mélangeurs cryptographiques dévoilés : le voyage d'un novice dans les gobelets à pièces

Comprendre la blockchain Bitcoin la révèle comme un grand livre public, affichant de manière transparente chaque transaction et les adresses de portefeuille associées. Bien que ces transactions soient visibles, les véritables identités des détenteurs de portefeuille restent cachées, conférant à la blockchain un caractère « pseudonyme » plutôt qu'anonyme.

Toutefois, ce voile d’intimité n’est pas absolu. Il existe des méthodes pour déduire l’identité des détenteurs de portefeuilles. Cet anonymat partiel a catalysé l’émergence de mélangeurs, également connus sous le nom de gobelets Bitcoin.

Ces outils, essentiels pour améliorer la confidentialité et la sécurité des transactions en cryptomonnaies, sont de plus en plus pertinents à notre ère numérique. À mesure que les activités financières deviennent plus traçables, les mélangeurs cryptographiques servent d’instruments essentiels pour maintenir l’anonymat des utilisateurs.

Poursuivant cette exploration, nous approfondissons la nature de ces services, leur rôle dans la dissimulation des transactions financières et des identités, leur statut juridique et les différents types de services de mixage disponibles.

blog top

Qu’est-ce qu’un mélangeur cryptographique ?

Les crypto-gobelets, également connus sous le nom de mélangeurs cryptographiques, offrent une confidentialité accrue pour les transactions de crypto-monnaie en mélangeant des pièces provenant de diverses sources, ce qui rend difficile le traçage d'adresses de transaction spécifiques. Ces services sont cruciaux, étant donné que la plupart des crypto-monnaies sont pseudonymes et pas entièrement anonymes. Bien que chaque transaction et adresse de portefeuille sur une blockchain ouverte soit visible, l'anonymat complet est compromis.

Cette situation a suscité des inquiétudes, notamment parmi les agences gouvernementales chargées de la sécurité financière. Les mélangeurs de crypto-monnaie sont souvent utilisés pour préserver la confidentialité, car ils mélangent des fonds de crypto-monnaie identifiables avec des pools plus importants, anonymisant ainsi les transferts. Cependant, ils ne nécessitent généralement pas de contrôle Know Your Customer (KYC), ce qui augmente le risque que ces services soient utilisés à des fins de blanchiment d'argent ou de dissimulation de revenus. Notamment, une partie importante du Bitcoin illicite est traitée chaque année par ces mélangeurs.

Comprendre la fonction d’un mélangeur Bitcoin est crucial. Il s'agit d'un logiciel ou d'un service qui prend les Bitcoins de plusieurs utilisateurs, les mélange pour masquer la source et le montant, puis envoie différents Bitcoins vers leurs destinations respectives. L'utilisation d'un mélangeur rend introuvable la connexion entre les adresses originales du portefeuille et les pièces, améliorant ainsi l'anonymat des transactions. Cependant, ce service a souvent un coût, car de nombreux gobelets facturent des frais pour le mélange des pièces.

Comment fonctionnent les mélangeurs de cryptomonnaies ?

L'essence des crypto-gobelets, également connus sous le nom de mélangeurs, réside dans leur capacité à masquer les signatures numériques des transactions, fonctionnant ainsi comme une « boîte noire » dans le monde des crypto-monnaies. Ces mélangeurs fonctionnent en regroupant une quantité spécifique de crypto-monnaie dans des pools privés, puis en la distribuant aux destinataires prévus. Par exemple, un explorateur Bitcoin suivant toutes les transactions BTC montrerait que la personne A a envoyé du Bitcoin à un mélangeur et que la personne B en a reçu du BTC, dissimulant ainsi le flux réel de fonds et permettant le blanchiment de Bitcoin « sale ».

Plus en détail, les mélangeurs de pièces fonctionnent en prenant votre crypto-monnaie et en la mélangeant avec une quantité substantielle d’autres crypto-monnaies. Ils renvoient ensuite des unités plus petites de cette crypto-monnaie mixte à une adresse de votre choix, en conservant généralement 1 à 3 % du montant total comme marge bénéficiaire. Ce processus est quelque peu analogue au blanchiment d'argent, bien que l'utilisation d'un mélangeur de pièces n'implique pas en soi une activité criminelle ; de nombreux utilisateurs recherchent simplement une confidentialité accrue pour leurs transactions.

En examinant les différents types de mélangeurs Bitcoin, nous trouvons deux catégories principales : centralisées et décentralisées. Bien qu’ils partagent l’objectif commun de mélanger les pièces pour masquer leurs origines, leurs méthodes opérationnelles varient. Généralement, les gobelets collectent les Bitcoins de plusieurs utilisateurs et fusionnent leurs transactions. Cela revient métaphoriquement à "mettre toutes les pièces dans une grande boîte et à les mélanger", ce qui rend impossible la traçabilité de leur source d'origine. Les pièces mélangées sont ensuite envoyées vers leurs destinations respectives. Cette description offre une vue simplifiée d'un processus par ailleurs complexe, détaillant comment chaque type de mélangeur fonctionne pour assurer l'anonymat dans le paysage des crypto-monnaies.

Mélangeurs centralisés et mélangeurs décentralisés

L'objectif principal d'un gobelet Bitcoin est de rompre le lien entre votre identité réelle et l'adresse de votre portefeuille cryptographique, améliorant ainsi l'anonymat de vos transactions cryptographiques. Dans le domaine des mélangeurs cryptographiques, il existe deux types distincts : centralisés et décentralisés, chacun avec sa méthode de fonctionnement unique.

Les mélangeurs Bitcoin centralisés sont essentiellement des logiciels ou des services privés, comme Blender, qui mélangent vos pièces pour vous. Lorsque vous utilisez un tel service, vous envoyez votre Bitcoin à l'adresse du mélangeur plutôt que directement au destinataire prévu. Après avoir payé des frais de service, vos pièces sont regroupées avec celles des autres, puis redistribuées, mélangeant efficacement les pièces et masquant leurs origines. Les mélangeurs centralisés facturent généralement des frais de service allant de 0,6 % à 2,5 % par opération.

D'un autre côté, les gobelets Bitcoin décentralisés , tels que Wasabi Wallet et Samourai Wallet, fonctionnent sur une base peer-to-peer et sont sans autorisation. Ces mélangeurs, utilisant souvent des protocoles tels que CoinJoin, nécessitent que plusieurs utilisateurs participent à une seule transaction importante, mélangeant les pièces de chacun. Cette méthode entraîne généralement des frais de service inférieurs en raison de sa nature automatisée ; par exemple, Wasabi Wallet facture environ 0,3 % pour le mélange de montants supérieurs à 0,01 BTC.

En plus de ces catégories, les services de mixage de cryptomonnaies peuvent également être classés comme dépositaires ou non dépositaires. Le mixage custodial implique que les utilisateurs confient leurs monnaies « entachées » à un tiers, qui restitue les pièces « propres » après une certaine période. Cependant, cette approche présente des risques dans la mesure où les utilisateurs perdent le contrôle de leurs fonds pendant le processus de mixage, avec un risque de vol des fonds par la partie dépositaire.

À l'inverse, les mélangeurs non dépositaires utilisent des contrats intelligents vérifiables publiquement ou un calcul multipartite sécurisé pour éliminer le besoin d'un tiers de confiance. Dans ce processus, les utilisateurs déposent une quantité égale d'Ether (ETH) ou d'autres jetons dans un contrat de mixage. Ils peuvent ensuite retirer leurs pièces déposées à une nouvelle adresse après un intervalle de temps spécifié, en utilisant des techniques cryptographiques telles que les signatures en anneau ou les zk-SNARK pour confirmer leur dépôt sans révéler la transaction elle-même. Cette méthode offre une approche plus sécurisée et transparente du mélange de pièces, permettant aux utilisateurs de garder le contrôle de leurs fonds tout au long du processus.

middle

Avantages et inconvénients de l'utilisation d'un mélangeur Bitcoin

L’utilisation d’un service de mixage Bitcoin offre principalement une confidentialité et un anonymat transactionnels améliorés, permettant aux utilisateurs de conserver la discrétion dans leurs transactions en crypto-monnaie. Pourtant, cet avantage s’accompagne de plusieurs inconvénients notables.

Inconvénients des mélangeurs Bitcoin

Une limitation importante de la plupart des mélangeurs Bitcoin est la nécessité de délais de transaction entre le mélangeur et l'adresse de destination. Ce délai, qui peut souvent être ajusté, est mis en œuvre pour compliquer l'analyse des transactions et dissuader les trackers potentiels. Bien qu’ils ne soient pas obligatoires, ces délais sont recommandés pour accroître la difficulté de relier les transactions d’entrée et de sortie.

La capacité des mélangeurs Bitcoin à obscurcir les détails des transactions attire non seulement les utilisateurs en quête de confidentialité, mais suscite également un examen réglementaire et soulève des inquiétudes quant à leur utilisation potentielle dans le blanchiment d'argent. Par conséquent, certaines bourses considèrent les pièces mixtes comme « entachées » et peuvent restreindre ou interdire les transactions les impliquant sur leurs plateformes.

Défis liés aux mélangeurs Bitcoin centralisés

Les distributeurs Bitcoin centralisés, exploités par une seule entité, courent le risque de constituer un point de défaillance unique. Si le réseau subit des temps d'arrêt, les utilisateurs risquent de perdre leurs fonds en transit. Au-delà des risques opérationnels, il existe également des menaces de piratage ou de détournement potentiel de la part du prestataire de services.

Les problèmes de confidentialité sont accrus dans les systèmes centralisés, car ils enregistrent souvent les adresses Bitcoin d’entrée et de sortie. Ces données stockées présentent un risque pour l'anonymat des utilisateurs, surtout si le réseau choisit de divulguer ces informations.

Limites des mélangeurs Bitcoin décentralisés

Les mélangeurs décentralisés, tout en offrant une approche plus distribuée, présentent leurs propres défis. Un élément essentiel est la nécessité pour un nombre important de participants de mélanger efficacement les pièces. Si le pool d'utilisateurs est trop petit, il existe un risque que les transactions puissent être retracées jusqu'à des utilisateurs individuels via des méthodes d'élimination.

Considérations supplémentaires

Au-delà de ces inconvénients spécifiques, il est important de considérer l’évolution du paysage de la réglementation des cryptomonnaies et les implications éthiques de l’utilisation des mélangeurs. Alors que les organismes de réglementation du monde entier se débattent avec le rôle de la crypto-monnaie dans les systèmes financiers, le statut juridique et la perception des mélangeurs pourraient continuer à évoluer, affectant potentiellement leur utilisation et leur acceptation dans la communauté crypto. Les utilisateurs doivent équilibrer le désir de confidentialité avec la nécessité de se conformer aux normes juridiques et aux considérations éthiques dans leurs transactions financières.

Les mélangeurs cryptographiques sont-ils illégaux ?

La légalité de l'utilisation de services de mixage de pièces, tels que les mélangeurs Bitcoin, varie en fonction de la juridiction. Ces services ont fait l’objet de débats, notamment concernant leur nécessité et leur légitimité. Selon l'ancien procureur général adjoint des États-Unis, Brian Benczkowski, l'utilisation de mélangeurs pour dissimuler des transactions cryptographiques peut être considérée comme une conduite criminelle. Bien que Bitcoin assure la confidentialité des transactions, il ne garantit pas l'anonymat, ce qui implique que même si les identités peuvent rester cachées, les transactions elles-mêmes sont soumises à un audit et à un examen minutieux pour détecter d'éventuelles fautes.

Aux États-Unis, les mélangeurs de Bitcoin sont classés comme transmetteurs d’argent par le Financial Crimes Enforcement Network (FinCEN). En tant que tels, ils sont tenus de s'inscrire auprès du FinCEN et d'obtenir des licences pour opérer dans chaque État. Les implications juridiques de cette classification ont été mises en évidence en 2021 lorsqu'un résident de l'Ohio a été arrêté pour avoir exploité un service de mixage Bitcoin non enregistré sur le dark web, ce qui a conduit à des accusations de complot de blanchiment d'argent et de transmission d'argent sans licence.

Ce paysage réglementaire est encore compliqué par les cas où les mélangeurs cryptographiques ont été liés à des activités illégales. Notamment, l’ancien PDG du mélangeur Bitcoin Helix a admis fin 2021 avoir blanchi plus de 300 millions de dollars. À peu près au même moment, Bitcoin Fog, un autre service de mixage, a été impliqué dans un complot de blanchiment d'argent. De plus, en août 2022, le département américain du Trésor a sanctionné Tornado Cash, un service de mixage populaire basé sur Ethereum, pour son rôle dans le blanchiment de plus de 7 milliards de dollars en monnaie virtuelle. Ces incidents soulignent la nature controversée des mélangeurs cryptographiques et leur association avec des délits financiers, conduisant à une surveillance accrue et à des mesures coercitives de la part des organismes de réglementation comme le FinCEN.

Est-il possible de suivre les transactions via un gobelet de crypto-monnaie ou un mélangeur Bitcoin ?

Les services de mixage de cryptomonnaies compliquent considérablement le suivi de cryptomonnaies spécifiques. En regroupant diverses pièces et en les redistribuant à des intervalles imprévisibles, ces services masquent efficacement la trace des pièces individuelles.

Les gobelets de crypto-monnaie, en particulier, offrent aux utilisateurs la possibilité de réécrire essentiellement leur historique de transactions cryptographiques. Ils y parviennent en créant une blockchain personnalisée impliquant diverses monnaies numériques, acheminant les transactions via un réseau alambiqué et semi-aléatoire d’échanges fictifs. Ce processus complexe rend difficile la liaison des devises à des transactions ou des échanges spécifiques, rendant les pièces pratiquement introuvables une fois passées par un service de tumbling.

Les termes Bitcoin tumblers et Bitcoin mixers font souvent référence à des services similaires, mais ils répondent à des préférences différentes des utilisateurs. Un gobelet Bitcoin est plus adapté aux utilisateurs qui souhaitent confier leurs transactions à un tiers. En revanche, un mélangeur Bitcoin séduit ceux qui préfèrent ne s’appuyer sur aucun tiers externe.

Des applications comme BitMix illustrent ces services en proposant des transactions anonymes. Ils exploitent les fonctionnalités de confidentialité inhérentes à Bitcoin, acheminant les paiements via leur système pour compliquer davantage le traçage des pièces. Cette obscurité n’est cependant pas absolue.

Les contre-mesures existent sous la forme d’outils sophistiqués qui analysent les données publiques de la blockchain, les corrélant avec les adresses associées à des acteurs de menace connus. Cette analyse aide à identifier les activités potentielles de blanchiment d’argent et le recours aux swaps et mélangeurs de devises. Ces outils jouent un rôle crucial dans la sécurité financière, en aidant à découvrir les activités illicites et à maintenir l’intégrité des transactions blockchain. Ils représentent la bataille continue entre le maintien de la confidentialité dans les transactions de crypto-monnaie et la garantie de la conformité réglementaire et de la sécurité dans l’espace de la monnaie numérique.

Meilleures options au-delà des gobelets Bitcoin

Pour ceux qui recherchent des alternatives aux services de mixage de pièces pour améliorer la confidentialité des transactions cryptographiques, il existe plusieurs méthodes efficaces. Chacun offre une approche unique pour maintenir l’anonymat transactionnel.

Réseau Lightning

Le Lightning Network sert de solution de mise à l’échelle de couche 2 pour Bitcoin. Au-delà de sa fonction première consistant à permettre un volume de transactions plus élevé, il renforce également la confidentialité. Ceci est réalisé en regroupant plusieurs transactions, ce qui complique le processus de traçage de toute transaction individuelle au sein du réseau.

Électronique Cash pour Bitcoin Cash

Pour les utilisateurs de Bitcoin Cash (BCH), le portefeuille Electron Cash offre une solution axée sur la confidentialité. Contrairement aux portefeuilles Bitcoin traditionnels, Electron Cash intègre l'outil de confidentialité CashFusion, qui rend les transactions BCH plus difficiles à tracer en les mélangeant de manière à masquer les modèles de dépenses.

Crypto-monnaies axées sur la confidentialité

Les pièces de confidentialité comme Monero (XMR) et Zcash (ZEC) représentent une autre voie pour effectuer des transactions anonymes. Ces crypto-monnaies sont construites avec des technologies avancées de confidentialité. Par exemple, Monero utilise des signatures en anneau, qui fusionnent plusieurs signataires pour masquer le véritable expéditeur d'une transaction, dissimulant ainsi l'identité de l'expéditeur au destinataire. Zcash utilise des adresses protégées pour fournir des fonctionnalités de confidentialité similaires.

Cependant, il est important de noter que la légalité des pièces de confidentialité varie selon les juridictions. Des pays comme la Corée du Sud, l’Australie et le Japon ont imposé des restrictions, voire des interdictions pures, sur leur utilisation. Par conséquent, ces pièces ne peuvent pas être répertoriées sur les échanges cryptographiques dans les régions où elles sont restreintes ou interdites. Cela souligne la nécessité pour les utilisateurs de rester informés du statut juridique de ces crypto-monnaies améliorant la confidentialité dans leurs emplacements respectifs.

bottom

Sachez que Plisio vous propose également :

Créez des factures cryptographiques en 2 clics and Accepter les dons cryptographiques

12 intégrations

6 bibliothèques pour les langages de programmation les plus populaires

19 crypto-monnaies et 12 blockchains

Ready to Get Started?

Create an account and start accepting payments – no contracts or KYC required. Or, contact us to design a custom package for your business.

Make first step

Always know what you pay

Integrated per-transaction pricing with no hidden fees

Start your integration

Set up Plisio swiftly in just 10 minutes.